Kaspersky a trouvé le premier du genre sur la plate-forme de Google: Android. Les risques auxquels sont exposés les propriétaires de ces téléphones sont toutefois minimes.

01 net explique : « Baptisé SMS.AndroidOS.FakePlayer.a, ce malware se présente sous la forme d’un banal player média, dans un fichier .APK de 13 ko (le format de fichier des applications Android). Une fois installé sur le téléphone, il s’empresse d’expédier des SMS surtaxés à l’insu du propriétaire de l’appareil, les auteurs du faux service touchant une partie de la facture. Kaspersky ne précise pas les réseaux mobiles sur lesquels fonctionnerait cette méthode. »

source : 01net

Be Sociable, Share!